Accueil
 
Alcool
» Traitement ou demande d'assistance
SourcesMonitorage act-info (2006-2015).

Les statistiques de traitements du monitorage act-info permettent une appréciation de l'évolution dans le temps du nombre de personnes sollicitant une prise en charge pour une consommation problématique d'alcool. Toutefois, les données disponibles ne peuvent être utilisées qu'à titre indicatif pour les tendances, car l'ensemble des institutions de traitement en Suisse ne prennent pas part à la statistique et la participation de ces institutions peut varier selon les années. Afin de pouvoir suivre l'évolution des demandes de traitement de la façon la plus fiable possible, les analyses ci-après ont été limitées aux institutions qui ont participé au monitorage de manière continue entre 2006 et 2015.

Si le nombre d'admissions pour un problème principal d'alcool a légèrement augmenté entre 2006 et 2009, c'est depuis plutôt une baisse que l'on observe. Ces admissions sont bien supérieures au nombre de demandes pour un problème lié à l'usage de drogues illégales, comme le cannabis, la cocaïne ou les opioïdes (Figure).

En considérant aussi bien toutes les demandes de prise en charge (voir figure ci-dessous: act-info - Nombre d'admissions pour un problème principal de consommation d'alcool, par sexe (2006-2015)) que les premières admissions (Figure), on observe que les hommes sont plus de deux fois plus nombreux que les femmes à solliciter une prise en charge en raison de leur consommation d'alcool. En 2015, l'âge moyen au début d'un séjour ambulatoire ou résidentiel parmi l'ensemble des institutions participantes était de 45 ans pour les hommes et de 47 ans pour les femmes.

act-info - Nombre d'admissions pour un problème principal de consommation d'alcool, par sexe (2006-2015)

Notes:Seules les données des institutions qui ont participé de manière continue au monitorage entre 2006 et 2015 sont représentées, ce qui correspond à 78.3% des cas enregistrés entre 2006 et 2015, pour une participation globale des institutions de 65.3%.
Source:Propres calculs réalisés sur la base de données act-info 2006 à 2015.

Une estimation basée sur le système de monitorage act-info indique que, à la date de référence (30.09.2006) pour l'année 2006, environ 500 personnes se trouvaient être prises en charge de façon ambulatoire en raison de leur consommation d'alcool. De plus, 13'500 personnes étaient également prises en charge en milieu résidentiel. Etant donné que le recensement de l'ensemble des institutions n'est exhaustif ni pour le secteur ambulatoire ni pour le secteur résidentiel, ces estimations ont une valeur essentiellement indicative. En outre, les utilisateurs des structures à bas seuil, de même que les personnes en foyer, en appartements protégés ou en clinique psychiatrique ne sont pas pris en compte.

top

 

www.substitution.ch